Filtrer par

Marque

Marque

Omega 3

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs

Une bonne santé passe d’abord par une alimentation saine et équilibrée. Nos aliments constituent notre premier remède, car ils fournissent à notre organisme les nutriments essentiels pour le maintien de la vie et la réalisation de nos activités quotidiennes. Parmi ces nutriments, nous retrouvons les acides gras, mais seuls quelques-uns sont nécessaires pour la santé.

Oméga 3 figurent par ces derniers en raison des problèmes de santé causés par son insuffisance dans l’organisme humain et sa grande importance pour la femme en âge de procréer, la femme enceinte, la femme allaitante, le sportif et pour l’enfant. Ce contenu vous apporte plus de précision au sujet de cette substance vitale et essentielle pour l’organisme humain. Allons à sa découverte.

Aliments riches en oméga 3



Les oméga 3 sont des acides gras essentiels pour notre corps, car ils proviennent uniquement des aliments et compléments alimentaires. Ils peuvent être d’origine végétale ou animale et sont contenus en petite quantité dans les œufs, les produits laitiers, la viande et les légumes.
On retrouve les oméga 3 en teneur importante dans les huiles de colza, de tournesol, de soja et de foie de morue. On les retrouve également dans les fruits à coques tels que les noix, noisettes, amandes, noix de cajou, pistaches ou encore dans les graines de lin et de chias. Quelques poissons gras sont connus pour leur composition riche en oméga 3 et il s’agit entre autres du saumon, du thon, du maquereau, du hareng, de la sardine et de l’anchois. Notons que l’huile de foie de morue contient 2664 mg par cuillère à café, les graines de lin contiennent 2338 mg par cuillère à café, le maquereau contient 5134 mg pour 100 grammes, le saumon contient 2260 pour 100 grammes et les graines de chia contiennent 4915 mg pour 28 grammes.

Effets des oméga 3 sur la santé



Les bienfaits et interventions des oméga 3 se font ressentir au cours de toutes les périodes de notre vie depuis la vie fœtale, le développement, la croissance, la puberté, en passant par la grossesse et l’allaitement chez la femme jusqu’au vieillissement. La carence en oméga 3 crée de graves problèmes métaboliques et fonctionnels au sein de l’organisme, d’où la nécessité d’en consommer en quantité suffisante.
Les lipides en générale, interviennent dans la formation des cellules, hormones, protéinés, des cellules reproductrices et liquides biologiques. Les omégas 3 sont disponibles sous forme d’acides alpha linoléniques (ALA), d’acides eicosapentaénoïques (EPA) et d’acides docosahexaénoïques (DHA).
Leurs consommations réduisent les risques de survenue du cancer, d’accidents cardiaques, d’allergies, de maladies et dégénérescences cérébrales, de maladies oculaires et autres maladies chroniques. Ces acides gras favorisent le maintien de la santé mentale et prévient les maladies telles que la dépression, démence, l’Alzheimer.
Les omégas 3 réduisent les démangeaisons, empêchent la survenue de maladies cutanées et favorisent le renouvellement des cellules de l’organisme notamment celles de la peau et des cheveux. Ils peuvent être utilisés pour accélérer la perte de poids, car ils favorisent la dégradation rapide des lipides donc de la graisse. Les omégas 3 transforment cette masse graisseuse en source d’énergie.
Chez les personnes âgées, les oméga 3 interviennent dans la diminution de la pression artérielle, la réduction des risques de survenue des AVC, la prévention les maladies cardiaques et favorisent le bon fonctionnement du cerveau, du cœur et des yeux. Aussi, ils assurent l’intégrité et le renouvellement de toutes les cellules de l’organisme.
Les athlètes ont besoin d’oméga 3, car ces acides gras insaturés réduisent les risques d’inflammation, régularisent les battements cardiaques, et limitent les atteintes du tissu cardiaque. La nécessité des oméga 3 chez les femmes enceintes et allaitantes est due au fait que ces acides gras favorisent la formation et le développement des cellules nerveuses et visuelles du jeune être. Chez la femme en pleine crise ménopausée, les oméga 3 réduisent l’intensité des bouffées de chaleur.

Apport nutritionnel en oméga 3



Les apports nutritionnels en oméga-3 nécessaire pour la santé d’une personne varient en fonction de son âge, son sexe, son état physiologique, et l’intensité de ses activités physiques. Les besoins en oméga 3 sont très élevés chez les femmes enceintes, femmes allaitantes et les sportifs de haut niveau.
Une femme enceinte ou allaitante doit consommer une quantité minimale de 2,8 g d’oméga 3 par jour pour assurer le développement normal et la croissance de son enfant. Un sportif professionnel doit consommer de façon quotidienne une quantité minimale de 2000 mg d’oméga 3 pour empêcher les réactions inflammatoires liées à l’effort dans les muscles et les articulations.
Les enfants de plus 9 ans, les adolescents et les adultes en général ont un besoin moins important en oméga 3, car une consommation de 250 mg est suffisante pour couvrir leurs besoins et permettre la réalisation de leurs activités quotidiennes.
Pour les personnes avec un besoin élevé en oméga 3, les aliments ne sont pas suffisamment riches pour couvrir tous leurs besoins et c’est pour cela qu’ils ont besoin du complément alimentaire Oméga 3. Origine bio met à votre disposition les gélules d’oméga 3 qui vous permettront d’avoir votre apport quotidien en oméga 3.
Néanmoins, il ne faut pas abuser des oméga 3, car une surdose peut augmenter le taux de cholestérol LDL dans l’organisme, ce qui pourrait entrainer des conséquences très graves. Pour être à l’abri de toute surdose, nous vous conseillons de suivre les posologies indiquées.

Posologie des gélules d’oméga 3



Pour une femme, la quantité d’oméga 3 à consommer par jour est de 2 g d’ALA. Pour atteindre cet apport, il faudra consommer 10 g soit une (01) cuillère à soupe d’huile de colza ou de lin avec 20 g soit deux (2) cuillères à café d’une margarine riche en oméga 3 et une (01) assiette (70 g) de mâche ou 2 noix. Par semaine, elle devra consommer 200 g de poisson avec un poisson gras (sardine, hareng, maquereau, saumon) et un poisson maigre pour atteindre l’apport conseillé en EPA et DHA de la semaine.
Pour un homme la quantité d’oméga 3 à consommer par jour est de 2,5 g d’ALA. Pour atteindre cet apport, il faudra consommer une cuillère à soupe équivalente à 10 g d’huile de colza ou de lin avec 3 cuillères à café (30 g) d’une margarine riche en oméga 3 et 1 assiette (70 g) de mâche ou 2 noix. Par semaine, l’homme doit consommer 2 fois 100 g de poisson avec un poisson gras (sardine, hareng, maquereau, saumon) et un poisson maigre pour atteindre l’apport conseillé et EPA et DHA de la semaine.
Par ailleurs, à ce jour, il n’existe quasiment pas de contre-indications ou d’effets indésirables fortement signalés pour les oméga 3. En consommer via des aliments ne devrait aucunement représenter une menace lourde à craindre.
Les oméga 3 sont des acides gras indispensables à la croissance et à la santé de l’être humain. Ils préviennent de nombreuses maladies chroniques et assurent le renouvellement des cellules de l’organisme. Les besoins en oméga 3 sont d’autant plus importants chez les femmes enceintes, femmes allaitantes, les jeunes enfants et les sportifs qui ne peuvent pas faire un apport suffisant avec les aliments. Il est donc important que cette catégorie de personne utilise des compléments d’oméga 3 tout en suivant les posologies indiquées.