Gemmothérapie

Il y a 14 produits.

Affichage 1-14 de 14 article(s)

Filtres actifs

Qu’est-ce que la gemmothérapie ?

La gemmothérapie est la branche particulière de la phytothérapie utilisant des tissus embryonnaires afin de réaliser des préparations destinées à soutenir ou réguler les fonctions défaillantes du corps humain. Quoique l’efficacité de cette médecine n’ait pas encore été prouvée, elle a tendance à être de plus en plus recommandée par plusieurs praticiens. Découvrez dans cet article la gemmothérapie et ses remèdes.

Définition de la gemmothérapie



Appelée aussi science ou médecine des bourgeons, la gemmothérapie est la branche de la médecine alternative se trouvant à la lisière de l’homéopathie et de la phytothérapie. Elle a été fondée dans les années 1960 par le Dr Pol Henry, un homéopathe belge. Cette médecine douce utilise des extraits de végétaux en croissance (radicelles, bourgeon ou jeunes feuilles) à des fins thérapeutiques.

Nous le utilisons aujourd'hui comme complément alimentaire bio pour les bienfaits. Ces jeunes organismes ont la propriété de concentrer la puissance de la future plante, c’est-à-dire tous les principes actifs que nous retrouvons au niveau des fruits, des feuilles, de la tige et des racines. Ces organismes jeunes sont riches en :

  • oligo-éléments ;
  • vitamines ;
  • sève ;
  • polyphénols ;
  • tanins ;
  • flavonoïdes ;
  • facteurs de croissance.



Macérés dans un mélange de glycérine, d'alcool et d'eau, les bourgeons servent à faire plusieurs solutions dans lesquelles se concentrent les principes actifs des végétaux. Les scientifiques les appellent macérats. Bien sûr, les vertus thérapeutiques alléguées des macérats changent en fonction de la plante dont ils proviennent : le sapin contre la toux, figuier bio stimule, le cassis pour la force, l’aubépine pour les troubles cardiaques, airelle rouge etc. En outre, certains produits issus de la médecine des bourgeons auraient des propriétés de détoxication, immunitaire, anti-inflammatoires de diurétiques ou encore de drainage.

Les principes de la médecine des bourgeons

Les bourgeons auraient quelques propriétés thérapeutiques supérieures aux propriétés des différentes parties d'une plante mature. Étant un embryon, le bourgeon aurait le potentiel de développement d'une plante en lui, comme s’il était les tiges, les racines, les fruits, les feuilles et les fleurs à la fois. Il contient aussi des concentrations fortes d’éléments actifs tels que les oligo-éléments, les hormones, les minéraux...

Les partisans de la médecine des bourgeons parlent de la globalité du bourgeon. Un tissu embryonnaire donnerait la teneur supérieure en actifs composés et le spectre d’action beaucoup plus grand que chacune des parties d'une plante prises isolément.

Le bourgeon d’aubépine par exemple, une plante utilisée en médecine des bourgeons constamment, posséderait les propriétés du fruit (effet sur le muscle du cœur) et de la fleur (effet sur le rythme cardiaque), selon la théorie. Davantage évocateur encore, un bourgeon de tilleul combinerait des vertus apaisantes liées à la fleur de l'arbre, et des propriétés diurétiques et dépuratives de l’aubier, une partie blanchâtre et tendre qui se forme entre l’écorce et le bois dur de l’aubier chaque année.

Les bienfaits de la science des bourgeons

La gemmothérapie n’a toujours pas fait l’objet de publication scientifique même si la connaissance scientifique sur les vertus curatives des plantes ne cesse de s’enrichir. Nous ne pouvons donc pas statuer avec certitude sur l'efficacité de cette médecine.

Traditionnellement, les bourgeons qui proviennent de diverses fruits ou plantes sont utilisés dans certaines indications.

Réduire les troubles cardiovasculaires

Pour réguler des troubles cardiaques, on utilise constamment le gui. Utilisés sous forme de concentré de macérat glycériné, les bourgeons pourraient diminuer les risques cardiaques en réduisant chaque niveau sanguin de cholestérol. En outre, l’aubépine est utilisée pour des soucis de circulation, grâce à des propriétés stimulantes de ses fruits (actions protecteurs sur le muscle du cœur) et apaisantes de ses fleurs (baisse les palpitations et le rythme cardiaque). Les bourgeons de tilleul et d’amandier, quant à eux, pourraient réduire les niveaux de triglycérides sanguins et agir comme un anticoagulant, cela permet de prévenir des maladies cardiovasculaires.

Nettoyer l’organisme

Les bourgeons d'amandier, de tilleul et de romarin nettoieraient le corps de ses déchets (l'acide urique par exemple). On utilise les bourgeons du bouleau pour nettoyer les voies urinaires et le foie, cela facilite la suppression des déchets organiques comme le cholestérol et l’acide urique. Le bourgeon de cassis, quant à lui, aurait sur le foie une action nettoyante.

Améliorer la qualité du sommeil et combattre la fatigue

Chaque bourgeon de figuier agit sur votre système endocrinien, cela pourrait justifier son action positive sur vos troubles du sommeil. Le bourgeon de cassis, lui, permet de combattre la fatigue mentale et physique. Les bourgeons de thym, eux, agiraient aussi comme un calmant, qui améliore la qualité du sommeil.

Renforcer la santé physique

Le bourgeon de bouleau est très efficace pour traiter la polyarthrite évolutive chronique grâce à ses propriétés. Les bourgeons de pin et de gui posséderaient une action contre les inflammations, cela soulagerait les troubles arthritiques.

Les bourgeons de romarin et de vigne renforceraient la santé physique grâce aux propriétés anti-oxydantes de ces bourgeons et aux quantités importantes de polyphénols qu’ils comprennent.

Les précautions d’usage

La gemmothérapie comporte des précaution et contre-indications, surtout en ce qui concerne des femmes en grossesse. En début de grossesse, il est conseillé de se renseigner auprès du professionnel de santé avant de consommer les bourgeons. En outre, quelques bourgeons sont déconseillés aux gens qui souffrent de problèmes d’hypertension et de la coagulation.

Vous pouvez utiliser le macérat-mère tel quel (concentré). Si vous trouvez toutefois ce macérat excessivement chargé en alcool, diluez-le dans de l'eau en comptant 10 parts d'eau pour une part de macérat.

Habituellement, la posologie est de 5 à 10 gouttes 3 fois par jour pour un adulte (pour un macérat dilué, 30 à 50 gouttes) et de 2 à 5 gouttes par jour (pour un macérat dilué, 10 à 15 gouttes) pour un enfant de plus de 5 ans. En dehors de chaque repas et en cure de 3 semaines, le macérat est à prendre dans un demi-verre d'eau.

La consultation d'un naturopathe permet toutefois d'adapter la posologie à chacun.

Il faut noter que les macérats de bourgeons vendues par des laboratoires homéopathiques ont été dilués, tout comme dans l'aromathérapie et les huiles essentielles, il faut bien regarder la composition des produits pour être certain d'acheter un produit de qualité.