Argent colloidal utilisé

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche

Autrefois, il n'y a pas si longtemps encore, j'ai personnellement connu cette coutume ancestrale qui se transmettait de génération génération, on offrait comme cadeau de naissance à une jeune maman une timbale en argent en prévision du moment où son bébé, quand il allait être sevré de l'allaitement maternel, allait commencer à boire.

Vous êtes-vous demandé pourquoi ?

Depuis la nuit des temps, l'argent est réputé combattre les microbes en prévention des maladies infectieuses. Ainsi, faire boire un enfant dans une timbale en argent était la meilleure façon de désinfecter l'eau contenue dans cette timbale. De même, un an plus tard, pour le premier anniversaire du bébé, on offrait à la maman des couverts en argent pour le jour où il allait commencer à manger afin de le protéger des germes cachés dans les aliments.

L'expression populaire « Né une cuillère en argent dans la bouche >> qui qualifie le rang social d'une personne d'un milieu aisé est dérivée de cette tradition. En effet, les gens modestes qui n'avaient pas, eux, les moyens d'acheter de tels couverts en argent reprochaient aux riches d'être privilégiés pour offrir à leurs enfants une telle protection.

Depuis l'Antiquité l'argent colloïdal est reconnu pour ses propriétés anti- infectieuses. Au IVe siècle A.J.C. Alexandre le Grand parti conquérir le monde emporta des plaques en argent pour cicatriser les blessures faites à ses soldats pendant les combats.

A la même époque Hippocrate préparait avec de l'argent en poudre ce qu'il appelait la fleur d'argent pour favoriser la cicatrisation des plaies. On retrouve cet usage chez le médecin persan Avicenne conseillant des cataplasmes d'argent en cas de plaies infectées. Et Paracelse, à la Renaissance, posait des plaques enargent afin de guérir les ulcères des jambes.

Bien plus tard, au XIXe siècle, se développa chez les apothicaires un autre usage: pour que les préparations se conservent longtemps, baumes ou potions, ils tapissaient l'intérieur de leurs pots à pharmacie avec une feuille d'argent. Ces différents usages de l'argent sont anciens, pourriez-vous dire. Mais aujourd'hui, avec la propagation des infections nosocomiales, on utilise en milieu hospitalier des pansements imprégnés d'argent et des cathéters revêtus d'argent pour minimiser les risques.

C'est sous sa forme colloïdale que l'argent a une biodisponibilité optimale. Ces microparticules arrivent à franchir la membrane des bactéries, neutralisant leur toxicité, inactivant en quelques minutes leur pouvoir de nuisance. Dans bien des cas de la vie quotidienne d'une famille, cet authentique antibiotique naturel qu'est l'argent colloïdal apporte une solution efficace sans effet secondaire et sans qu'il soit nécessaire d'avoir recours à un traitement ayant sur l'organisme les effets d'un marteau pilon sur un moustique. Nous connaissons bien le slogan : « Les antibiotiques, c'est pas automatique ». C'est précisément pour éviter de prendre des antibiotiques quand ce n'est pas nécessaire que les les thérapeutes prescrivent de l'argent colloïdal. Or le grand public méritait d'être informé à son sujet. C'est pourquoi nous avons décidé consacrer à l'argent colloïdal le premier numéro de notre magazine qui perpétue la devise du père de la médecine, Hippocrate: C'est la nature qui guérit.

Intérêt de l'état colloïdal

La particularité d'une dispersion colloïdale est de multiplier de façon considérable la surface développée des particules, ce qui explique l'efficacité thérapeutique de l'argent colloïdal, milieu fortement dispersé. C'est le célèbre ingénieur Auguste Lumière connu pour être l'inventeur du cinéma avec son frère Louis à la fin du XIXe siècle qui attira l'attention du monde médical sur les fonctions bénéfiques de l'état colloïdal.

Il écrit :

« La vie n'existe pas en dehors de l'état

colloïdal et le premier principe devant

figurer en tête de tous les traités de biologie

devrait être : l'état colloïdal conditionne la

vie. »

Plus tard, le suédois Theodor Svedberg reçut le prix Nobel en 1926 pour ses travaux concernant la nature des structures colloïdales. Les colloïdes sont aujourd'hui utilisés dans l'agroalimentaire, la cosmétique ou la chimie, mais ce sont les applications médicales les plus importantes, surtout l'argent colloïdal qui a une action antibiotique.

Le grand spécialiste américain de l'argent colloïdal, le Docteur Henry Crooks, écrit : « Colloidal silver is highly germicidal, quite harmless to humans and absolutely nontoxic. I know of no microbe that is not killed in laboratory experiments in 6 minutes. Colloidal Silver is effective against about 650 different diseases. »

De cette citation nous pouvons relever les éléments suivants :

L'argent colloïdal est hautement germicide (antibiotique).

Il est non toxique, sans effet nocif sur l'organisme humain.

Aucun microbe ne résiste à l'argent colloïdal en 6 minutes ! L'argent colloïdal est actif dans environ 650 diverses maladies !