Filtrer par

Disponibilité

Disponibilité

Marque

Marque

Acérola bio

Il y a 9 produits.

Affichage 1-9 de 9 article(s)

Filtres actifs

Très réputé pour ses nombreux bienfaits, l’acerola est un fruit très riche en vitamine et en mineraux. Également connu sous le nom de cerise des Antilles ou cerise de l'érable à cause de sa ressemblance avec la cerise (européenne), ce fruit rouge au goût acidulé possède des qualités nutritives exceptionnelles. Utilisé comme complément alimentaire, il permet de lutter contre la fatigue, le surmenage, le stress.

Dans cet article, on se propose de vous faire un focus sur tous les effets bénéfiques de ces baies exotiques.

Origine de l'acérola

Originaire des régions tropicales d’Amérique du Sud (Pérou, Venezuela, Brésil), l’acerola est issu d’un arbuste à feuillage persistant appartenant à la famille des Malpighiaceae. Déjà utilisé depuis des siècles par la population locale pour combattre divers soucis de santé tels que la dysenterie (maladie infectieuse entrainant des diarrhées sévères), le scorbut ou encore l’anémie (diminution du nombre de globules rouge dans le sang), l’acerola fait l’objet de nombreuses études scientifiques à partir des années 50. Ces études serviront notamment à mettre en lumière ses qualités nutritives et thérapeutiques. De nos jours, considéré comme étant un superfruit, l’acerola est un fruit très recherché pour ses bienfaits sur la santé.

La composition nutritionnelle de l’acerola

L’acerola est une source très importante de vitamine C. En effet, avec une teneur 30 fois plus élevée que l’orange, il est considéré comme étant l’un des fruits les plus riches en vitamine C au monde. En plus de l’acide ascorbique, il est également riche en minéraux (phosphore, fer, potassium, calcium et magnésium). et contient des concentrations élevées d’autres vitamines telles que la béta carotène, la B1, la B6, etc.

Les vertus et les bienfaits de l’acérola bio


L’acérola est utilisé essentiellement pour ses propriétés stimulantes, tonifiantes et anti-infectieuses. Sa richesse en minéraux lui donne des propriétés reminéralisantes. Sa concentration élevée en acide ascorbique, en anthocyanines, en flavonoïdes, et en caroténoïdes, lui procure des propriétés antioxydantes et stimulantes pour la fabrication de collagène.

Anti-fatigue

L’acérola bio est un excellent anti fatigue. En effet, grâce à sa forte teneur en acide ascorbique, il permet de lutter efficacement contre la fatigue. Il aide le système immunitaire à se renforcer et permet de booster les défenses naturelles. Ainsi, en cas de fatigue, de baisse de tonus ou de surmenage, une bonne dose d’acérola peut vous permettre de retrouver rapidement la forme. Par ailleurs, si vous êtes confronté à des carences d’acide ascorbique, ce qui arrive fréquemment en période d’hiver où nous mangeons moins de crudités, vous pouvez utiliser l’acérola comme complément alimentaire afin d’équilibrer votre alimentation.

Anti-anémique

L’acérola est également un excellent anti-anémique. Grâce à sa riche composition nutritionnelle, il permet à l’organisme d’absorber plus facilement et plus rapidement le fer contenu dans les aliments. Quand on sait que l’anémie en fer est une carence très courante dans les pays industrialisés, le recours à l’acérola peut être d’une grande aide pour cette carence surtout pour les femmes en âge de procréer qui, lors de chaque menstruation, perdent beaucoup de fer.

Antioxydant

L’acérola contient des vitamines qui possèdent des propriétés antioxydantes. Grâce à ces propriétés, l’acérola protège les cellules de l’organisme contre les effets néfastes des radicaux libres. Ainsi, il préserve l’ensemble des cellules du corps contre le vieillissement prématuré.

Renforce les os, les dents et facilite la cicatrisation

Avec l’âge, la production de collagène, protéine indispensable à la formation des tissus conjonctifs, diminue. Cela entraine l’apparition des rides, l’affaissement de la peau, la fragilisation du cartilage et des articulations. En participant à la fabrication du collagène, l’acide ascorbique contenu dans l’acérola permet de stimuler le renforcement des os et des dents. L’acérola permet de ralentir l’apparition des rides et aide à la cicatrisation de la peau.

Posologie

Couramment consommée sous forme de compléments alimentaires, de jus, ou sous forme de gélules, il n’existe pas actuellement de données scientifiques suffisantes concernant la posologie de l’acérola. Cependant, une étude datant de 2011 a démontré qu’une consommation de 100 ml de jus d’acérola par jour ne présentait aucun risque d’effets indésirables. Aussi, le consommateur peut prendre jusqu’à un 1 g de pulpe de fruit par jour sans risquer d’avoir un excès de vitamines dans l’organisme.

Effets secondaires et contre-indications

Consommé modérément, l’acérola ne présente aucun effet secondaire. Toutefois, il est déconseillé d’en consommer en forte quantité, car cela peut entrainer quelques effets indésirables dont l’apparition de boutons sur le corps. Par ailleurs, pour les personnes qui souffrent de calculs rénaux, la consommation régulière de forte dose d’acérola est contre-indiquée. Car, cela peut notamment entrainer l’augmentation de la formation d’acide urique et de calculs.

En savoir plus sur les bienfaits de l’acérola

Obésité. Selon d’autres études, l’acérola serait également efficace pour contre les effets néfastes de l'obésité sur l’organisme. En effet, en soumettant pendant 13 semaines des souris à un régime alimentaire très riche en sucre et en graisse accompagné d’une consommation régulière de l’acérola, des chercheurs ont constaté que le fruit protégeait les cellules sanguines et les cellules d’autres organes (reins, foie) contre des effets nocifs de ce régime alimentaire. D'après leurs études, cet effet protecteur de l’acérola serait dû aux antioxydants qu’il contient (polyphénols, vitamine, etc).

Activité anti-inflammatoire. Une étude in vitro a démontré que l’acérola réduit l’inflammation des cellules du système immunitaire.

Activité anti-cancéreuse. En 2004, une étude menée par Motohashi a montré que des extraits d’acérola présentaient une action toxique sur des cellules tumorales. Cela laisse penser que l’acérola pourrait avoir des propriétés anti-cancéreuses. D’autant plus que, d’autres études vont dans le même sens en constatant l’effet inhibiteur des extraits d’acérola sur la croissance de cellules cancéreuses présentes chez des soucis.

Activité anti-fongique. De chercheurs japonais ont constaté en 2004 une activité anti-bactérienne sur la souche Staphylococcus epidermidis. D’autre part, en examinant l’activité des plantes sud-américaines sur des champignons pathogènes, un groupe de scientifiques guatémaltèque a demontré l’efficacité de l’acérola pour combattre les champignons.

Hypercholestérolémie. Des études faites sur des cellules endothéliales montrent que l’acérola, combinée à des extraits de soja et d’alfalfa inhibe l’oxydation des lipoprotéines de petite densité généralement considérées comme étant du mauvais cholestérol. Cette action protectrice contre le mauvais cholestérol, serait notamment dû à la forte concentration d’acide ascorbique dans l’acérola.

La vitamine C, un cadeau aussi pour vos artères

Tirez tous les bénéfices de la vitamine C

Le Pr Balz Frei, actuel dirigeant de l’institut Linus Pauling s’exprime ainsi concernant nos besoins quotidiens de vitamine C: « Il serait

temps de répondre à cette question avec un peu de bons sens en regardant l’ensemble des recherches scientifiques et pas seulement quelques études biaisées comme ce fut le cas ces dernières années. Un nombre important de personnes à travers le monde ont un déficit en vitamine C et il y a de plus en plus de preuves que cette vitamine peut prévenir les maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires ou l’hypertension artérielle. » Il ajoute même: « Les recherches sérieuses montrent que les apports nutritionnels conseillés (ANC) doivent être augmentés à 200 mg par jour minimum (en France ils sont à 110 mg par jour chez l’adulte, N.D.L.R.).

A cette dose le bénéfice est important et les effets secondaires sont nuls. » Mais quand on lui parle de niveau optimum pour la santé, le professeur va plus loin; selon lui, nous avons besoin « d’au moins 400 mg par jour ». A cette dose, les chercheurs de l’institut Linus Pauling estiment qu’on obtient des effets bénéfiques très important sur la résistance aux stress, la prévention et le traitement de l’hypertension artérielle, la santé des vaisseaux sanguins et des artères et dans la prévention des cancers.

Cela dit, si vous prenez plus de 1000 mg par jour, on vous recommandera d’accompagner la vitamine C d’un ensemble d’antioxydants pour limiter les phénomènes oxydatifs paradoxaux dangereux qui peuvent survenir et qui se manifestent par une plus grande incidence de certaines maladies comme la cataracte.

Maximiser l’efficacité de la vitamine C

Qu’elle soit naturelle ou synthétique l’absorption de la vitamine C est limitée au niveau intestinal. On estime que notre organisme peut

absorber en une prise unique jusqu’à 500 mg. Au-delà l’absorption diminue et avec elle l’efficacité. Chez les personnes sensibles les doses mal absorbées peuvent provoquer de légers troubles digestifs comme des accélérations du transit ou des flatulences. D’une manière générale et qu’elle que soit la dose on peut maximisez l’efficacité de la vitamine C en prenant de plus petites quantités à différents moments dans la journée. Par exemple 250 mg le matin et 250 mg le soir seront plus bénéfiques que 500 mg en une prise le soir.

N’oubliez pas les flavonoïdes

Il faut savoir que la distinction entre vitamine C naturelle et synthétique est avant tout un jeu commercial. Pourtant, croquer un comprimé

de vitamine C ou manger un fruit restent deux actions bien différentes : les fruits contiennent un ensemble de substances qui jouent un rôle

bénéfique pour la santé. On peut citer notamment les flavonoïdes qui sont des antioxydants qui peuvent être bénéfiques pour la santé vasculaire, la lutte contre les hémorroïdes, les varices ou l’hypertension artérielle. Lorsque la vitamine C est extraite d’un fruit elle est accompagnée de ces substances alors que ce n’est pas le cas dans un complément de vitamine C synthétique. Mais si vous mangez déjà allègrement des fruits et légumes, vos avalez aussi beaucoup de flavoïdes et un apport supplémentaire n’est pas forcément nécessaire. En revanche si vous ne pouvez pas manger beaucoup de végétaux, par exemple en rai son d’une maladie inflammatoire de l’intestin ou si vous voulez augmenter votre apport en flavonoïdes antioxydants, alors il est intéressant d’acheter de la vitamine C naturelle qui contient à la fois la vitamine C (acide L-ascorbique) et les flavonoïdes. Pour information, les aliments les plus riches en vitamine C sont (teneur en vitamine C pour 100 gr):

• Cassis (200 mg)

• Persil (170 mg)

• Poivron (126 mg)

• Brocoli (110 mg)

• Kiwi (80 mg)

• Orange/citron (50 mg)

Félicitation, un bon de réduction d'une valeur de 2€ vient de vous être accordé.

Code :